La collection royale de Pelé

ARMOIRE A TROPHEES DE PELE

Pelé s’est révélé au monde lors de la coupe du monde 1958. Du haut de ses 17 ans, il réalise un triplé en demi finale (5-2 face à la France), puis un doublé en finale (5-2 contre la Suède) et contribue fortement à la conquête de la première couronne mondiale des Brésiliens (4 matches et 6 buts). Son nom restera à jamais lié à la coupe du monde, puisqu’il en remporte deux autres en 1962 (2 matches, 1 but) et 1970 (6 matches, 4 buts). C’est le seul joueur au monde à avoir réussi une telle performance.

Avec les auriverdes, Pelé remporte également deux Copa Roca (1957 et 1963) et termine second de la Copa America 1959. L’épreuve continentale sud américaine est le seul titre qui lui manque avec le Brésil (il était absent lors des éditions de 1963 et 1967).

Sa carrière en club est tout aussi riche. Avec Santos (1956-1974), il remporte en 1961 et 1962 la Copa Libertadores et dans la foulée de chacun de ces titres la coupe intercontinentale (1962 et 1963). En 1968, c’est la Recopa Sudamerica et Supercoupe des champions intercontinentaux qui viennent s’ajouter à son palmarès. A cela s’ajoutent 6 titres de champion du Brésil (cinq de rang entre 1961 et 1965, puis un dernier en 1968) et 11 de l’état de Sao Paulo (entre 1956 et 1973). Il prend sa retraite sportive en 1974 après 656 matches et 643 buts. Il avait quitté la Seleçao trois ans plus tôt (92 sélections pour 77 réalisations).

Mais ses finances étant au plus bas, il accepte en 1975 de s’engager avec le Cosmos de New-York. Il remporte avec ce club son dernier titre (champion NASL en 1977) aux côtés notamment de Franz Beckenbauer.

A tous ces titres collectif, le Roi peut ajouter pléthore de distinctions individuelles. Il a notamment été élu meilleur buteur du championnat de Sao Paulo à 11 reprises entre 1957 et 1973 (avec un record de 58 buts en 1958 et un minimum de 11 en 1973) ainsi que de la Copa America 1959 (8 réalisations). Il a aussi obtenu deux belles distinctions des années après sa retraite : un FIFA ballon d’or d’honneur en 2013 et il est surtout élu champion du siècle par le journal l’Equipe en 1981 devant Jesse Owens et Eddy Merck.

NOTES

(1) La Copa Roca est une compétition opposant sur un match ou deux l’Argentine (trois titres plus un partagé) au Brésil (sept titres et un partagé). Elle s’est disputée de manière discontinue entre 1914 et 1976.

(2) La Recopa Sudamerica a opposé d’anciens lauréats de la Copa Libertadores, dont le vainqueur a affronté l’Inter Milan, l’un des détenteurs de la Coupe des Champions, pour le titre de la Supercoupe des champions intercontinentaux. Seules deux épreuves (1968 et 1969) ont eu lieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s