Une urne grecque pour le champion d’Amérique du sud

COPA AMERICA

La copa America voit le jour en 1916. C’est la plus ancienne compétition de football entre nations. Le trophée qui récompense le champion d’Amérique du sud a très peu évolué depuis sa création, même si une version or a été spécialement créée lors du centenaire de la compétition.

Le trophée a été façonné dans une bijouterie de Buenos Aires, pour un prix de 3 000 francs suisses, et offert par le ministre argentin des affaires étrangères à la confédération sud-américaine de football. La base n’a été ajoutée que dans les années 70. Elle a maintenant trois niveaux pour pouvoir accueillir les plaques portant le nom des vainqueurs de chacune des éditions de l’épreuve.

Le trophée, dont la forme est d’inspiration hellénique, mesure près de 75 centimètres (sans compter la base) pour un diamètre de 29 centimètres. Il pèse 9 kilogrammes et a un contenance de 7 litres. Il est en cuivre doré à l’argent. Sur le socle en bois sont apposés des plaquettes en or avec le nom des vainqueurs.

Le vainqueur conserve le trophée jusqu’à l’épreuve suivante et reçoit ensuite une réplique qu’il peut conserver. Celles-ci sont fabriquées par l’atelier Milled, au Chili. Cela nécessite l’intervention de près de 15 personnes et 45 jours de travail, entre coupe des pièces, ciselage des ornements helléniques, assemblage, polissage et bain d’argent.

UNE COUPE EN OR POUR LE CENTENAIRE

Pour le centenaire de l’épreuve en 2016, un trophée spécial, entièrement en or a été fabriqué. Imaginé par la firme Epico Studio, c’est le célèbre orfèvre londonien Thomas Lyte qui l’a réalisé. Il s’inspire de la Copa America même si ses mensurations sont plus modestes (60 centimètres environ pour 7,1 kilogrammes). L’intérieur de la coupe est en argent et l’extérieur recouvert d’or 24 carats. Le corps du trophée est gravé de quelques courbes représentant les 100 ans d’histoire de la compétition. Il porte également une carte de l’Amérique, ainsi que les emblèmes de la CONMEBOL et de la CONCACAF, les fédérations sud et nord américaines de football. On trouve aussi sur sa base les emblèmes des 16 fédérations ayant participé à cette épreuve. C’est le Chili, vainqueur de l’Argentine aux tirs au but, qui a gagné cette coupe unique.

UNE EPREUVE A GEOMETRIE VARIABLE

Entre 1916 et 1967, la Copa America se déroule de façon irrégulière. Elle a parfois lieu à un an d’intervalle mais connait aussi un creux de 6 ans entre 1929 et 1935. Après une pause de 8 ans, la compétition reprend en 1975 et se joue tous les 4 ans, avant de retrouver un rythme irrégulier (entre 1 et 4 ans entre chaque édition). A partir de 1993, la CONMEBOL a invité des équipes d’autres confédérations à participer. Il s’agit principalement de nations CONCACAF, mais 3 équipes asiatiques ont été conviées (Japon en 1999 et 2019, Qatar en 2019 et 2021, Australie en 2021 [l’Australie est rattachée à la confédération asiatique depuis 2006]). Parmi ces nations hors CONCACAF, c’est le Mexique qui a été le plus proche de remporter le trophée (finaliste en 1993 et 2001)

L’Uruguay a remporté les deux premières éditions (1916 et 1917) et a collectionné depuis 13 autres succès (le dernier en 2011). L’Argentine (14 victoires entre 1921 et 1993) et le Brésil (9 victoires entre 1919 et 2019) complètent le podium. Le Paraguay, le Chili et le Pérou comptent deux victoires, la Colombie et la Bolivie une. L’Equateur et le Venezuela sont les deux seuls pays de la confédération à n’avoir jamais été champion d’Amérique du sud.

2 commentaires sur “Une urne grecque pour le champion d’Amérique du sud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s