La coupe aux grandes oreilles

COUPE D’EUROPE DES CLUBS CHAMPIONS

En 1967, l’UEFA décide d’offrir définitivement au Real Madrid le trophée de la coupe des champions. Une nouvelle coupe est mise en jeu. Elle a été construite comme un puzzle de manière à plaire à toutes les nations européennes et fait rêver des générations de joueurs et supporters depuis plus de 50 ans…

Le trophée, tel que nous le connaissons actuellement, n’est donc pas celui d’origine mais a été créé en 1967. Hans Bengarter, le secrétaire général de l’UEFA, voulait qu’il ait de grandes anses pour que ses vainqueurs puissent bien le prend en main. Il en confie la création à un spécialiste de Berne, Jürg Stadelmann. Celui-ci explique qu’il a pensé cette coupe comme un puzzle, avec l’aide de son père mais aussi de Hans Bangerter. « Mon père Hans et moi sommes allés dans le bureau de Herr Bangerter et nous avons recouvert le sol de nos schémas, se souvient Stadelmann. Il a fait des commentaires du genre : Les Bulgares aimeront le bas. Les Espagnols aimeront ça, les Italiens préféreront ça et les Allemands choisiront ça. Nous avons reconstitué un puzzle. C’était donc un design bâtardisé, mais il me plaît beaucoup et je pense que tout le monde du football l’aime aussi. Je me souviens qu’il fallait que ce soit fini avant le 28 mars, explique Stadelmann, parce que j’allais me marier et j’allais emmener ma femme pour un voyage de dix jours en bateau vers Los Angeles. On a travaillé 340 heures pour le réaliser. J’ai fait le gros du travail, puis les finitions ont été faites par le graveur, Fred Bänninger. On a finit à temps, et j’en suis fier. » Cette coupe est affectueusement appelée la coupe « aux grandes oreilles ».

Changement de trophée et badge d’honneur

Pour éviter que le vrai trophée ne puisse pas se distinguer des répliques que se font les clubs, le règlement précise que les copies ne devront pas excéder 80% de taille de l’original. Il est aussi décidé que toute équipe qui remporte le trophée trois fois de suite ou cinq fois en tout pourra le conserver à titre définitif, l’UEFA mettant alors en jeu une nouvelle coupe.

C’est l’Ajax Amsterdam qui a gagné le premier après ses succès en 1971, 1972 et 1973. Le nouveau trophée sera la propriété exclusive du Bayern de Munich, vainqueur des trois éditions suivantes. Il faut ensuite attendre 1994 et un cinquième succès Milanais (après ceux de 1963, 1969, 1989 et 1990) pour qu’un nouveau trophée soit définitivement attribué. Liverpool réussira la même performance en 2005 (autres victoires en 1977, 1978, 1981 et 1984).

Le règlement évolue en 2009, puisque l’UEFA décide de conserver son trophée. Les vainqueurs multirécidivistes obtiennent le droit d’avoir une copie grandeur nature du trophée. Le FC Barcelone (1992, 2006, 2009, 2011 et 2015) y parvient en 2015. Le Real Madrid, déjà propriétaire du premier trophée, s’offre la seconde version en 2016 (autres victoires en 1998, 2000, 2002 et 2014).

Les clubs ayant réalisé cet exploit se voient récompensés depuis 2003 par un badge d’honneur. A l’image du trophée, cet écusson porté sur la manche est complété par un chiffre indiquant le nombre de victoires.

En 1990 et 1991, après ses succès dans l’épreuve le Milan a ajouté sur son maillot un écusson à l’image de la Coupe aux grandes oreilles. C’est le seul club qui ait commémoré ses succès de la sorte.

Les différentes versions de la coupe se sont parfois distinguées par de petites différences. La toute première (1967-1973) avait le nom de ses vainqueurs gravés dans le dos. Cette habitude n’a été reprise que pour la quatrième version du trophée (1996-2005) où seuls les noms des vainqueurs des 10 éditions où s’est jouée cette coupe étaient présents. Depuis 2006, le nom de tous les vainqueurs depuis 1956 sont présents, rangés sur trois colonnes. L’olympique de Marseille, seul club français, apparaît sur la treizième ligne dans la colonne du milieu.

Petites bosses et retraite pas dorée…

Un seul club français a remporté cette compétition. Et le peu qu’on puisse dire est les déboires des équipes de l’hexagone sur la scène européenne se sont aussi prolongés aussi dans leur salle des trophées. La réplique obtenue par les Marseillais pour leur victoire en 1993 leur a été dérobée en 2007.

En 2005, Liverpool remporte sa cinquième victoire au terme d’une finale mémorable. Menés 3-0 à la pause, les Reds rétablissent la situation avant de s’imposer aux tirs au but. Lors de la soirée suivant le match, le tchèque Milan Baros a abîmé l’une des oreilles du trophée. Cependant, aucune réparation n’a été faite. Steve Done, le conservateur du musée a expliqué que cet incident faisait partie de l’histoire du trophée, qui serait donc laissé en l’état.

En juin 2012, trois membres de la sécurité de Chelsea, devenu champion d’Europe quelques semaines avant, se sont pris en photo avec le trophée, histoire de frimer auprès de leurs amis. Mais ils ont endommagé le trophée lorsqu’ils l’ont manipulé et tenté de masquer les faits. Malheureusement pour eux, le club a réussi à les démasquer.

FICHE D’IDENTITE

  • Nom officiel : Trophée de l’UEFA Champions League
  • Date de naissance : 1967
  • Hauteur : 79 centimètres
  • Poids : 7,5 kilos
  • Volume : 20 litres
  • Prix : 6 800 euros
  • Créateur : Jürg Stadelmann

SOURCES

POUR ALLER PLUS LOIN

Un commentaire sur “La coupe aux grandes oreilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s