Les 8 trophées européens du Trap

ARMOIRE A TROPHEES DE GIOVANNI TRAPATTONI

Giovanni Trapattoni fête ses 82 ans ce 17 mars 2021. S’il est l’un des entraîneurs les plus titrés du football européen, et le seul a avoir remporté les trois coupes d’Europe, la Super-Coupe et la coupe intercontinentale, il a connu aussi une belle carrière de joueur avant de devenir coach. Retour sur un parcours entamé à la fin des années 50…

Sa carrière de joueur s’étale de 1957 à 1972. Hormis une dernière année passée à Varèse, il reste fidèle à son club formateur, le Milan AC. Il évolue au milieu de terrain et défend même les couleurs de l’Italie à 17 reprises entre 1960 et 1964 (un but). Au cours de ses 14 saisons sous la tunique noire et rouge, il se construit un joli palmarès. Il est deux fois champion d’Europe (1963 et 1969, ce qui lui permet de soulever les deux versions du trophée de la coupe des Champions) et remporte aussi la coupe Intercontinentale en 1969 ainsi que la Coupe des coupes en 1968. Au niveau national, il gagne deux titres (1962 et 1968) et une Coupe d’Italie (1967).

Une fois les crampons remisés, il démarre une carrière d’entraîneur avec son club formateur le Milan AC (1974-76), sans réel succès. Il est alors appelé par Giampiero Boniperti, le président de la Juventus, avec pour mission de remplacer la Vieille Dame sur le toit de l’Italie puis de l’Europe. En 10 ans, le « Trap » va connaître les plus grands succès avec le club bianconero : six titres de champion (1977, 1978, 1981, 1982, 1985 et 1986) et deux coupes nationales (1979 et 1983). Mais surtout, il va aider le club turinois à remporter tous les trophées internationaux : la coupe de l’UEFA tout d’abord (1977), puis la coupe des coupes (1984) et enfin la coupe des Champions (1985, après un échec en finale en 1983), mais aussi la super coupe d’Europe (1984) et la coupe intercontinentale (1985). Lors de son second passage à Turin (1991-1994), il ajoutera une nouvelle coupe de l’UEFA (1993) dans la vitrine du club.

Le reste de sa carrière d’entraîneur en club le fera plus bouger. En dehors d’un passage à l’Inter (1986-1991), entre ces deux séjours à Turin, il passe par le Bayern (1994-95, puis 1996-98), Caligari (1995-96), la Fiorentina (1998-2000), Benfica (2004-2005), VfB Stuttgart (2005-2006) et enfin le Red Bull Salzburg (2006-2008). Mais partout (ou presque) où il passera, les trophées vont garnir les armoires de ces clubs. Avec l’Inter, il remporte un titre de champion (1989), une super coupe (1989) et une coupe de l’UEFA (1991). Avec le Bayern il remporte le championnat et la coupe de la Ligue (1997), puis la coupe nationale (1998). Il remporte également les championnats portugais (Benfica, 2005) et autrichien (2007).

Giovanni Trapattoni aura aussi dirigé la sélection italienne quatre ans. Si le bilan chiffré est honnête (25 victoires, 12 nuls et 7 défaites), son passage à la tête des Azurri restera plus que mitigé. Lors de la coupe du monde 2002, son équipe est éliminée en huitième de finale par la Corée du Sud, même si l’arbitrage de cette rencontre sera sujet à polémiques. Et deux ans plus, c’est dès le premier tour de l’Euro que l’Italie quitte la compétition.

Entre 2008 et 2013, il dirige la sélection irlandaise. Après avoir manqué la qualification pour la coupe du monde en barrage face à la France, en partie à cause d’un but de Gallas marqué après une passe de la main de Henry, il réussi à qualifier la sélection au trèfle pour l’Euro 2012. Mais c’est un terrible échec, puisque les Verts sont battus trois fois dans un groupe il est vrai assez relevé (Italie, Espagne, Croatie).

Quelques jolis records

Au cours de sa carrière de coach Trapattoni a collectionné les trophées et aussi quelques records.

  • C’est le seul entraîneur à avoir remporté les trois coupes d’Europe, ainsi que la super coupe et la coupe intercontinentale. L’exploit est d’autant plus fort qu’il a réalisé cette performance avec un seul club (la Juventus), même si il a aussi remporté une coupe de l’UEFA avec l’Inter
  • C’est le seul entraîneur, avec Ernest Happel et José Mourinho, à être champion dans quatre pays : Italie, Allemagne, Portugal et Autriche

Des trophées en folie…

Et pour connaître plus en détail l’histoire des trophées remportés par Trapattoni, vous pouvez aller lire nos articles qui en parlent :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s