Bristish Home Championship

Entre 1884 et 1984 s’est déroulé le British Home Championship, compétition qui réunissait les quatre nations britanniques (Angleterre, Ecosse, Irlande et Pays de Galles). C’était plus ou moins l’équivalent du Tournoi originel des six nations, lorsque seules les équipes d’outre-Manche le jouaient. Un trophée a été mis en jeu à partir de 1935 et l’équipe qui l’a conservé n’est pas forcément celle qu’on attendait.

C’est le roi George V qui a offert le trophée de cette compétition à l’occasion de son jubilée d’argent. C’est d’ailleurs sous le nom du trophée du jubilé qu’il a été remis à l’Ecosse, vainqueur de la compétition, en 1936. Il est en argent massif, fait d’un piédestal qui porte un ballon, lui même surmonté d’une figure ailée. La ballon est entouré des mots « British International Championship ». Il a été conservé par l’Irlande du Nord, qui a remporté la dernière édition de l’épreuve en 1984. Il est a noter que les nord-Irlandais n’ont gagné le British Home Championship qu’à 8 reprises, contre 12 succès pour les Pays de Galles, 41 pour l’Ecosse et 54 pour l’Angleterre.

Depuis 1872, les Anglais et les Ecossais avaient l’habitude jouer ensemble tous les ans. Les Gallois les ont rejoint à partir de 1876 et les Irlandais en 1882. Les quatre nations se sont alors rassemblées pour codifier les règles du jeu de manière unique, ce qui a débouché sur la fondation de l’IFAB. Mais également la création du British Home Championship, qui est devenu de fait la première compétition internationale de l’histoire du football. La première édition a lieu en 1884 (victoire de l’Ecosse). Même si l’Irlande du sud acquiert son indépendance en 1921 et créé sa propre fédération, l’IFA va continuer à sélectionner des joueurs de toute l’île. Ce n’est qu’à partir de 1950 que seuls les nord-Irlandais seront sélectionnés.

L’édition 1950 servira de phase éliminatoire pour les coupes du monde 1950 et 1954. En 1950, alors qu’il ne reste plus qu’une journée à disputer, Ecossais et Anglais étaient déjà assurés de finir aux deux premières places et de participer à la coupe du monde. Mais la Fédération écossais déclara qu’elle ne participerait que si elle remportait le championnat, ce qui n’arriva pas puisque les Anglais gagnèrent le dernier match (0-1 à Glasgow). Cette prise de position a donc fait rater à l’Ecosse sa première coupe du monde. Le principe d’utiliser le British Home Championship comme mode de qualification pour la coupe du monde ne plaisait pas aux autres nations européennes, qui ont obtenu à partir des éliminatoires de la coupe du monde 1958 que l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande et le Pays de Galles soient mélangés avec les autres équipes du continent. Résultat, les quatre nations britanniques se sont qualifiées. Par la suite, le British Home Championship a servi de groupe éliminatoires pour le championnat d’Europe 1968.

Le British Home championship a été marqué par deux événements assez difficiles. En 1902 a eu lieu l’une des plus grandes tragédies du football britannique. Au cours de la première mi-temps du match entre l’Ecosse et l’Angleterre, une tribune s’effondre, causant la mort de 26 personnes et plus de 500 blessés. Le match va ensuite reprendre mais sera finalement annulé. Cette journée est connue sous le nom du désastre de d’Ibrox. En 1981, la compétition devait se jouer en mai ce qui a coïncidé avec les grandes manifestations en Irlande du Nord. Les Anglais et Gallois qui devaient s’y déplacer refusèrent d’y aller, jugeant les conditions de sécurité insuffisantes. Le tournoi a donc été annulé cette année, comme ce fut le cas lors des périodes de guerre (1915-1919 et 1940-1946).

Jusqu’en 1979, seuls les points (2 pour une victoire, 1 pour un nul et aucun pour une défaite) étaient pris en compte. Un certain nombre de titres ont donc été partagés. Ce fut notamment le cas en 1956 où toutes les équipes finirent à égalité de points et remportèrent donc le titre. Entre 1952 et 1961, les Anglais vont être couronnés 10 fois de suite (même si ce sera une victoire partagée à six reprises).

Avec le temps, le British Home Championship va perdre de son prestige. En 1984, les Anglais et Ecossais déclarèrent qu’ils ne s’inscriraient pas à l’édition suivante. Le montée en puissance du hooliganisme, mais aussi le souhait des Anglais et Ecossais de jouer contre des nations plus compétitives expliquent en partie ce choix. Mais cela s’est fait au détriment du football britannique, qui a perdu de sa superbe avec la fin de cette rivalité locale annuelle.

Ce furent les Irlandais qui remportèrent cette dernière édition (à la différence de buts, toutes les équipes ayant fini avec 3 points) et qui ont conservé le trophée depuis. En 2008, le Premier Ministre, Gordon Brown, a suggéré de relancer la compétition, puisqu’aucune nation britannique n’était parvenue à se qualifier pour l’Euro, mais cela ne s’est pas fait.

Les Irlandais de 1984, dernier vainqueurs du British Home Championship

A LIRE

ET POUR FINIR

Un grand merci à Joffrey Pointlane pour les informations qu’il m’a fournies lors de l’écriture de cet article. Sa connaissance et son expertise du football britannique m’ont permis de mettre en avant certains points que j’avais sous estimés.

SOURCES

Un commentaire sur “Bristish Home Championship

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s