3, 5, 10, 20, 30 titres pour des étoiles

ETOILES DU CHAMPIONNAT ALLEMAND

Le début des années 2000 a vu des patchs en tout genre fleurir sur les maillots des footballeurs. Mais les Allemands ont aussi mis en place un système d’étoiles pour leurs champions multirécidivistes. Attention toutefois, leur système est beaucoup moins simple qu’ailleurs…

Ce sont les Italiens qui les premiers avaient instauré un système d’étoiles pour leurs champions en 1958 (avec une étoile pour dix titres). De nombreux pays ont repris le principe (Finlande, Grèce…), avec parfois quelques variantes comme en Islande (une étoile pour cinq titres) ou en Corée du Sud (une étoile par titre). Si le système mis en place par la MLS est un peu plus complexe, les Allemands ont instauré un principe inédit.

C’est en 2003, pour les 40 ans de la Bundesliga, que la DFB a commencé à distribuer des étoiles. Ces dernières ne récompensent que les titres obtenus en Bundesliga, donc depuis 1963. Cependant, les choses étaient compliquées en Allemagne, avec d’un côte le Bayern archi-dominateur (vainqueur de 17 des 40 championnats) et de l’autre le reste des clubs qui se répartissent les titres de manière à peu prés équitable. Avec un système d’une étoile pour cinq titres, les Bavarois auraient eu initialement trois étoiles et le Borussia Moenchengladbach une. Avec un système d’une étoile pour trois titres, le Bayern aurait en eu six, le Borussia Moenchengldbach deux et quatre autres équipes une.

Il a donc été décidé d’offrir une première étoile lors du troisième titre de champion, une deuxième au cinquième et une troisième lors du dixième sacre. En utilisant ce principe, le Bayern a démarré avec trois étoiles (17 titres) et le Borussia Moenchengladbach deux (cinq titres). Le Borussia Dortmund (quatre titres), le HSV et le Werder de Brême (trois) en ont eu chacun une. Depuis, le Werder de Brême (2004) puis le Vfb Stuttgart (2007) en ont conquis une et le Borussia Dortmund en a obtenue une seconde (2011). Le vingtième titre du Bayern en 2008 a amené le règlement à évoluer puisqu’une quatrième étoile a été accordée aux Bavarois, tout comme le trentième titre obtenu en 2021 leur a offert une cinquième étoile.

Des discussions avaient aussi eu lieu pour savoir si le principe pouvait s’étendre aux titres remportés avant 1963, mais aussi aux champions de l’ex Allemagne de l’Est. La ligue a tranché en se limitant uniquement aux titres remportés depuis la création de la Bundesliga. Quelques exceptions ont été accordées, pour permettre aux champions d’avant 1963 ou est-allemands d’avoir une étoile sur laquelle est inscrit le nombre de titres remportés.

Deux clubs font toutefois bande à part. Le le SpVgg Greuther Fuerth porte trois étoiles pour ses victoires en 1914, 1926 et 1929. Quant au Dynamo de Berlin, il a appliqué pendant quelques années le principe en vigueur de trois étoiles pour ses dix titres de champion de RDA.

2 commentaires sur “3, 5, 10, 20, 30 titres pour des étoiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s