Ashes urn trophy

Le cricket est un sport joué quasiement que dans les pays du Commonwealth, ce qui contribue sans doute à le rendre peu compréhensible partout ailleurs dans le monde. Mais ce sport a engendré un trophée totalement saugrenu mais dont l’histoire est magnifique. Voici l’urne des cendres (ashes urn troph) et sa légende

Le terme « ashes » (cendres) fut utilisé pour la première fois le 29 Août 1882, suite à la première défaite de l’Angleterre à domicile face à l’Australie. Le lendemain, un journal sportif s’était moqué des Anglais en publiant la nécrologie de l’équipe anglaise de cricket. L’article se terminait en disant que « le corps serait incinéré et les cendres ramenées en Australie ». Le concept est de tout de suite entré dans l’imaginaire du public sportif.

Quelques semaines plus tard, une équipe anglaise menée par Hon Ivo Bligh, est partie en Australie en faisant le serment de ramener les cendres (ashes). Le capitaine de l’équipe australienne fit de son côté le serment de les défendre.
Après le troisième jeu de la tournée, l’équipe anglaise fut reçue par Sir William Clarke. Un groupe de dames victoriennes, menées par Lady Clarke, brûlèrent des éléments de jeu de cricket (selon les sources un ou deux balles ou un bails [ = élément du terrain]) et placèrent les cendres dans une urne qui fut placée dans un sac velours, fabriquée par Mrs Ann Fletcher. Lady Clarke le remit à Bligh en lui disant qu’elle ne pouvait pas lui remettre de plus beau présent que l’objet qu’il était venu chercher en Australie. Un poème apparaissait aussi sur l’urne :

« When Ivo goes back with the urn, the urn;
Studds, Steel, Read and Tylecote return, return;
The welkin will ring loud,
The great crowd will feel proud,
Seeing Barlow and Bates with the urn, the urn;
And the rest coming home with the urn. »

La traduction donne :

« Quand Ivo revient avec l’urne, l’urne
Studds, Steel, Read et Tylecote rentrent
La clameur se fera plus forte
La grande foule se sentira fière
En voyant Barlow et Bates avec l’urne, l’urne
Et le repos revenant au foyer avec l’urne. »

Studds, Steel, Read, Tylecote, Barlow et Bates étaient des coéquipiers de Bligh.

Lorsqu’il décède en 1927, Bligh lègue l’urne au club de cricket de Marylebone. Elle reste en permanence au MCC Cricket Museum au Lord’ Cricket Ground. Il est retourné seulement une fois en Australie en 1988 pour les célébrations du bicentenaire. Dans les années 1990, l’idée de remettre un trophée au vainqueur est apparue. Un trophée a été commandé à Waterford crystal, qui a créé une réplique géante de l’urne en cristal. Ce trophée récompense maintenant l’équipe victorieuse.

FICHE D’IDENTITE

  • Nom officiel : Ashes urn trophy
  • Taille : 11 centimètres
  • Matières : terre cuite et cendres
  • Année de création : 1882
  • Créateur : un groupe de femmes victoriennes, menées par Lady Clarke

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s